Navigation

Café du Mondial #8 : dernier carré !

Le 10.07.2018 par Gilf67

Après la folie face à l'Argentine, on a eu le droit à la maîtrise face à l'Uruguay. Les Bleus sont dans le dernier carré de la Coupe du Monde !

Ces Bleus là reviennent de loin

Le groupe vit bien. On s'est moqué de Didier Deschamps, et ce fut parfois dans l'ordre des choses lorsqu'on voyait la qualité du jeu français, tant contrastée avec les sourires et la bonne humeur du groupe France. Mais finalement, la méthode paie. Et pour cause, ces Bleus là, ceux auxquels on a droit depuis France-Argentine, semblent (presque) indestructibles ! Et non, ils n'ont pas appris la rage de vaincre sud-américaine, ni le jeu à l'espagnole, ni la détermination du football allemand. Ils ont simplement laissé enfin paraître le football français, celui de la gagne, celui de 1998. Pour la première fois depuis 12 ans, la France est en demi-finale de la plus grande des compétitions du football mondial.

Lloris

Maintenant, il est plus que jamais temps de rêver. Mais avant de penser à la suite, savourons. Le dessert arrivera, c'est certain, puisqu'en validant leur place dans le dernier carré, les Bleus se sont offert le droit de rester en Russie jusqu'au bout, que ce soit pour la grande finale, pour la gloire, ou la petite, pour la 3ème place et l'honneur. Savourons, parce qu'à Lyon tout particulièrement, on sait combien le football procure de magnifiques émotions. On peut surtout commencer à arrêter de parler de 1998 : cette aventure, cette folie, ces émotions, sont celles de la bande à Deschamps de 2018. Espérons tout de même que la comparaison avec 98 soit possible jusqu'au 15 juillet à Moscou...

Varane

Pour entendre une des plus belles Marseillaises de l'Histoire à Moscou ce fameux 15 juillet, en dessert d'un menu qui ne peut déjà plus nous décevoir, il faudra d'abord finir par goûter aux Frites et à la Fricadelle belges. En bons amateurs de gastronomie, en France et à Lyon, nous devrions apprécier sans plus. Mais ne faisons pas les fines bouches, car il s'agira là d'un magnifique France - Belgique. Les deux équipes ont impressionné depuis la phase de groupes ou du moins depuis les huitièmes, et il y a fort à parier que le vainqueur aura le niveau pour soulever la coupe... Presque une finale avant l'heure, en fait. Presque.

Intéressons nous pour finir en beauté à nos chers Lyonnais, anciens ou non. Nabil Fekir, notre dernier représentant en Russie (Anthony Lopes ayant quitté le Mondial avec le Portugal contre l'Uruguay), n'a désormais plus aucune chance d'être titulaire, à moins d'un incident de dernière minute. Deschamps sait pourtant tout le talent qu'il représente, mais l'équipe qu'il a bâti est tellement solide, tellement talentueuse collectivement et individuellement, que les places sont très chères. On ne vas pas s'en plaindre, surtout que les remplaçants peuvent très bien s'illustrer : un but de Fekir dans cette compétition n'est pas du tout à exclure ! Et qui sait ? Peut-être sera-t-il un héros national d'ici peu ? Les anciens, Umtiti, Lloris et Tolisso ont quant à eux réussi leur match face à l'Uruguay.

Lyon et les Bleus, ça ne fait que du bonheur !

À propos de l'auteur

Cet article a été rédigé par Gilf67, membre du Café du Commerce OL.