Navigation

Café du Mondial #9 : Sam Umtiti on t'aime, bordel !

Le 15.07.2018 par Gilf67

En battant les Belges 1-0 grâce à un but d'Umtiti, les Français se sont octroyés une place en finale de la Coupe du Monde. Le rêve devient réalité. Umtiti... on t'aime !

Cher Samuel Umtiti,

Originaire de Ménival, formé à Lyon, tu t'y es également révélé, et c'est juste avant de nous quitter pour le FC Barcelone que tu as été sélectionné avec les Bleus pour la première fois. C'était à l'Euro 2016. Pourtant, tu partais réserviste... tu as fini titulaire. Le talent a parlé. Mais malheureusement, l'aventure bleue à domicile s'était arrêtée brutalement, contre le Portugal, en finale.

Depuis le début de cette Coupe du Monde 2018, tu es titulaire indiscutable. À l'image des Bleus dans leur ensemble, tu as pu être été critiqué au début de l'épopée, qu'on ne pouvait alors pas nommer de la sorte. Beaucoup (trop) doutaient. Mais les matchs se sont enchaînés, l'adrénaline est montée. Australie, Pérou, Danemark... Vous nous avez permis de fêter la qualification en huitièmes, mais on s'attendait à mieux. Et on l'a eu ce "mieux". Argentine, Uruguay. Un régal, une montée en puissance. Et maintenant la Belgique. Nation la plus impressionnante du tournoi, meilleure attaque de l'édition jusqu'alors. On ne vit pas beaucoup de demi-finales de Coupe du Monde dans sa vie, encore moins sur le terrain. Le stress, l'attente, l'euphorie continue, ont ponctué ce mardi 10 juillet 2018, 2 ans jour pour jour après la finale perdue de l'Euro en France. Et à 20h, la France s'est tue, une fois l'hymne chanté par tout un peuple entre rêve et nostalgie... À Saint-Pétersbourg, on a senti de la concentration, de l'envie en première mi-temps. Mais le match est resté serré, tactique. À la pause, le 0-0 maintenait le suspens.

Sauf qu'à la 51ème, un éclair a frappé. Griezmann tire superbement un corner, en direction du premier poteau. Contre l'Uruguay, il avait déjà déposé un caviar pour Varane. Cette fois-ci, c'est à nouveau la tête puissante d'un défenseur qui a fait mouche. Pas de n'importe quel Bleu, pas de n'importe quel défenseur. C'était toi. Umtiti. Samuel Umtiti. La France chavire, la France explose. À ce moment là, on le sait déjà un peu : on est en finale ! Après ce but, les Bleus ont plus laissé la maîtrise aux Belges, mais cette maîtrise est restée stérile, tant le bloc français était organisé et solide. Tu as personnellement été superbe aux côtés de Varane. Un amour de Bleu. Finalement, la maîtrise proprement dite était française, et ce sont les meilleurs qui ont gagné. 

Umtiti célèbre son but

20 ans après 1998, 12 ans après 2006, la France est donc à nouveau en finale. Lyon, Paris, Marseille, Strasbourg, Lille, Bordeaux, Brest, Montpellier, Toulouse... La France entière a fêté ton but vers 21h07. Et puis on a fêté cette finale surtout, comme il se doit. Il reste désormais une dernière victoire à nous offrir pour exulter !

Oui, on t'aime Umtiti, bordel ! En fait, on vous aime tous, les Bleus (même Giroud, Thauvin, Rami, avec un petit effort). Ramenez nous la coupe ! Tu seras, comme chaque Bleu d'ailleurs, bien plus beau avec une deuxième étoile brodée sur le maillot.

ALLEZ LES BLEUS !

Vive l'Olympique Lyonnais, vive la République et vive la France !

 

Photo principale : REUTERS

À propos de l'auteur

Cet article a été rédigé par Gilf67, membre du Café du Commerce OL.