Navigation
Rendez-nous l'Olympique Lyonnais !

Gone d'Or 2018 : résultats et bilan !

Le 21.01.2019 par OL_ympique

GRAND FORMAT - Le mois de décembre 2018 a vu naître le Gone d'Or, et ce mois de janvier 2019 est celui de l'aboutissement d'une idée venue un peu de nul part mais devenue un projet sérieux. Le Gone d'Or livre ainsi ses tous premiers résultats pour cette 1ère édition... en attendant les suivantes !

Gone d'Or 2018 : les résultats !

Sans plus attendre, voici les résultats en détails du Gone d'Or 2018 !

Le classement final du Gone d'Or 2018

  1. Anthony Lopes, 405 pts
  2. Memphis Depay, 393 pts
  3. Nabil Fekir, 371 pts
  4. Houssem Aouar, 367 pts
  5. Tanguy Ndombele, 355 pts
  6. Ferland Mendy, 229 pts
  7. Rafael da Silva, 123 pts
  8. Jason Denayer, 118 pts
  9. Mariano Diaz, 85 pts
  10. Bertrand Traoré, 81 pts
  11. Lucas Tousart, 46 pts
  12. Maxwel Cornet, 39 pts
  13. Marcelo Guedes, 14 pts
  14. Fernando Marçal, 8 pts
  15. Kenny Tete, 4 pts
  16. Pape Cheikh Diop, 1 pt
  17. Moussa Dembélé, 1 pt

Quelques statistiques...

Votants du jury : 46
Votants du vote public : 1475
Meilleur jeune (-21ans) Gone d'Or 2018 : Aouar (4e, 367pts)
Meilleur attaquant Gone d'Or 2018 : Memphis (2e, 393pts)
Meilleur milieu Gone d'Or 2018 : Aouar (4e, 367pts)
Meilleur défenseur Gone d'Or 2018 : Mendy (6e, 229pts)
Joueurs le plus souvent dans le Top 3 : Lopes et Memphis (34 fois chacun)
Joueurs cités dans tous les Tops 10 (idem) : Lopes, Memphis, Fekir, Aouar, Ndombele

Précision concernant la notation

Avant de s'attarder sur l'analyse de ce classement final, petite précision concernant la notation : pour chaque Top 10 des membres du jury, le 1er s'est vu attribuer 10 pts, le 2ème 9 pts, le 3ème 8 pts, etc... jusqu'au 10ème avec 1 pt. Ce système est le même avec le vote public, sauf que seul le résultat final après fermeture des votes via le site a été pris en compte, mais les points attribués ont été multipliés par 2 (coefficient 2). Ainsi, pour arriver au classement, ce sont 46 Top 10 du jury ainsi que le Top 10 du public coefficient 2 (donc équivalent à 2 votes du jury) qui ont été retenus.

Analyse

Anthony Lopes est donc l'heureux élu de cette toute première édition du Gone d'Or. Il avait déjà été élu meilleur joueur de l'OL en 2018 par l'Olympique Lyonnais via les votes de supporters sur les réseaux, en décembre de l'année passée, alors que le Gone d'Or était en phase de lancement. Pas de grande surprise donc, car même si on pouvait s'attendre à un joueur offensif, l'importance des performances de Lopes associée à la bonne image dont il dispose auprès des supporters font clairement de lui le meilleur joueur de l'OL de l'année 2018. Sa mentalité pourrait faire de lui un parfait capitaine, tandis que ses qualités de gardien sont dignes du très haut niveau. Il est étonnant de voir qu'il s'agit souvent d'un gardien sous-côté, dont la vraie valeur ne semble être appréciée que par les supporters de l'OL et ceux qui suivent de près les prestations du club. Cette récompense sonne comme un immense merci pour celui qui a tant de fois sauvé l'OL l'année dernière, comme il l'a déjà fait et continuera à le faire.

Lopes AFP

Derrière Anthony Lopes vient le rappeur et accessoirement footballeur Memphis Depay, ou plutôt Memphis tout court. Critiqué pour une prétendue irrégularité et pour son caractère de bad boy, Memphis n'en est pas moins le 2ème meilleur joueur de l'OL en 2018. Rien qu'en Ligue 1 Conforama, il est impliqué en 2018 dans 31 buts avec le maillot de l'Olympique Lyonnais. En Ligue des Champions, dans la seconde partie de 2018, il est impliqué dans 4 buts (1 but, 3 passes décisives) en phase de groupes. Bien sûr, une statistique n'est rien si elle ne confirme pas ce qui ressort naturellement de l'observation, or il est clair qu'en 2018, Memphis a fait plus que marquer des buts et donner des passes décisives : il a amélioré son jeu collectif, et par la même occasion son apport offensif. On notera qu'il n'était pas loin de dépasser Lopes au classement final...

Depay AFP

Nabil Fekir ferme quant à lui le podium. C'est incroyable à dire, mais cela paraît presque surprenant qu'il soit aussi haut placé. Critiqué par certains supporters depuis le début de la saison 2018-19, il semble effectivement qu'un transfert cet été lui aurait fait du bien pour monter en puissance, puisque ses performances sont un peu décevantes depuis. Cependant, il ne faut pas oublier que 2018 n'a pas commencé en août. Avant cela, Nabil a marqué 8 buts toutes compétitions confondues dans la seconde moitié de la saison 2017-18 et a été sacré Champion du Monde avec les Bleus - bien que les performances en équipe nationale ne comptent pas pour le Gone d'Or. Et même cette saison, Nabil a été loin d'être au plus bas. En C1, il a ainsi marqué 3 buts et délivré 2 passes décisives en 6 matchs de poules. Pas trop mal, voire carrément très bon. Sauf que ce n'est plus qu'occasionnel de le voir à son meilleur niveau.

Fekir AFP

Après le podium, c'est naturellement Houssem Aouar et Tanguy Ndombele qui complètent le Top 5. Le fait qu'Aouar soit un pur bijou de la formation lyonnaise a certainement influencé les votes pour lui permettre d'être devant Ndombele au classement, mais il apparaît que l'écart est faible. En plus d'être un créateur, Aouar est désormais aussi un buteur à Lyon, tandis que Tanguy Ndombele a connu récemment sa première sélection avec l'Équipe de France de Didier Deschamps. L'OL a une chance énorme d'avoir deux jeunes milieux aussi talentueux en même temps dans son effectif. Et l'avenir semble encore plus beau pour les deux jeunes stars.

Ce qui ressort de la suite du classement, c'est que les choix ont été difficiles à faire pour les votants. À part pour Ferland Mendy, placé à la 6ème position par un grand nombre d'entre eux, les autres joueurs ont connu des sorts plus divers dans chacun des Top 10 qui nous sont parvenus. Pas facile en effet de désigner et hiérarchiser les bons, alors que les meilleurs et les plus mauvais font plus facilement l'unanimité ! Concernant Mendy, il pourrait clairement être raccroché au Top 5 de par son talent et son potentiel. Comme Ndombele, il a connu récemment sa première sélection en équipe de France, et est certainement aujourd'hui le meilleur latéral gauche du championnat de France. Derrière lui, il y a Rafael da Silva, Jason Denayer, Mariano Diaz puis Bertrand Traoré. Le premier jouit d'une popularité importante chez les supporters et fait le boulot sur le côté droit de la défense. Il pourrait malheureusement quitter le club à la fin de la saison. Le deuxième a convaincu même les plus sceptiques, qui étaient nombreux dès l'annonce de son transfert : il fait beaucoup de bien à la défense lyonnaise, à l'image de Marçal. Ensuite, Mariano est récompensé pour son efficacité qui a tant fait de bien à l'OL jusqu'à son transfert au Real Madrid cet été - une efficacité cependant plus fantasmée que réelle sur l'année 2018. Traoré l'est quant à lui pour son apport offensif important (meilleur buteur de l'OL en 2018), mais cette belle stat est atténuée aux yeux des supporters par des performances quelque peu intrigantes. 

Enfin, il y a les autres. Ceux qui ne sont pas dans le Top 10. Viennent en première ligne Lucas Tousart et Maxwel Cornet, des jeunes joueurs qui ont montré de (très) belles choses en 2018, mais qui n'ont pas convaincu sur la durée pour autant. Derrière eux, appelons un chat un chat, il n'a resté que quelques miettes. Marcelo Guedes, Fernando Marçal, Kenny Tete, Pape Cheikh Diop et Moussa Dembélé ont eu le droit aux votes d'âmes charitables, et ils le méritent. Certes, ils ont déçu ou pas eu un rôle identique durant toute l'année, ce qui explique leur mauvais classement, mais ils ont eu un rôle non négligeable. La réalité, c'est que Marcelo aurait été mieux classé cet été, et Marçal aussi si les votes ne portaient que sur cette première moitié de saison. 

Des fondations qui subsisteront, et des évolutions : l'avenir du Gone d'Or

Rapidement, quand l'idée est devenue un projet sérieux, il nous a semblé évident que le Gone d'Or devait s'inscrire sur la durée. Aussi, il a fallu organiser clairement et sérieusement son fonctionnement. Les fondations, celles qui subsisteront malgré les évolutions, sont donc les suivantes :

  • Un jury formé de journalistes, d'anciens joueurs, de personnalités et d'influenceurs procède à un vote privé. Le vote de chaque membre du jury est pris en compte séparément.
  • Parallèlement, un vote public, via le site internet du Café du Commerce, a lieu. Cette fois-ci, seul le résultat final de tous les votes des internautes enregistrés est pris en compte, avec un coefficient défini en fonction du poids que doit avoir ce vote par rapport à celui du jury.
  • Les fameux votes consistent en la désignation d'un Top (10 pour cette édition, peut-être moins pour les suivantes) des meilleurs joueurs de l'équipe professionnelle de l'OL sur l'ensemble de l'année civile écoulée.
  • Le résultat final prend en compte le vote privé (chaque vote des membres du jury) ainsi que le résultat du vote public (avec un certain coefficient). Le vote du jury a le poids le plus important.

Cette organisation a deux objectifs : désigner le meilleur joueur de l'OL sur une année civile de manière sérieuse et légitime, avec l'importance prépondérante du vote des membres du jury par rapport au vote public, mais aussi fédérer les supporters derrière cette élection, cette récompense, d'où l'intérêt de ne pas se limiter à un jury.

Et maintenant ? Après cette édition 2018 qui faisait quelque peu office de test, un gros de travail de réflexion a déjà commencé. Nos propres observations ainsi que celles que certains d'entre vous nous ont fait parvenir vont aboutir à des évolutions dès l'édition 2019. Parmi les pistes envisagées : la création d'une récompense féminine, la Fenotte d'Or ; une meilleure sélection des membres du jury, pour plus de légitimité et de sérieux ; des critères d'aide pour les votes ; etc... N'hésitez pas à nous envoyer vos suggestions, nous sommes à l'écoute quand il s'agit de pouvoir nous améliorer. 

Une chose est en tous cas certaine : le Gone d'Or a un bel avenir devant lui.

Remerciements

J'avoue avoir été parfois un peu dépassé par l'ampleur prise par mon idée du 4 décembre 2018. Et j'avoue également être assez fier de celle-ci maintenant ! Mais surtout, je suis fier de l'équipe que nous avons formé, avec Tyfoun et le patron du Café du Commerce. Ils ont cru au projet, mais surtout, ils se sont investis. Je veux donc particulièrement dire un grand merci à Tyfoun pour son travail de communication avec différents médias, journalistes, et personnalités de l'univers médiatique de l'Olympique Lyonnais ; il a réussi à faire parler du projet et à organiser une remise de trophée digne de ce nom. De même, un grand merci à mon boss du Café du Commerce, qui a modelé un superbe outil pour le vote public via le site internet, et qui a passé du temps pour créer un logo de grande qualité puis des visuels de communication des résultats. Je n'oublie pas non plus Razik Brikh, de Lyon Capitale et Olympique et Lyonnais, et Gaël Berger, de Radio Scoop ; en plus d'accepter de faire partie du jury, ces 2 professionnels nous ont soutenu et aidé à organiser la remise du trophée en présence d'Anthony Lopes dans TKYDG. Pour cela, je dois également remercier Pierre Bideau, chef de presse de l'Olympique Lyonnais, Grégory Coupet, et bien sûr Anthony Lopes. Merci aussi enfin à NSOL et Joh de la rédaction du Café du Commerce pour leur appui, à Nicolas Puydebois de Olympique et Lyonnais, à tous les médias qui ont relayé notre projet, et à tous les membres du jury ainsi qu'à tous les votants. 

Vraiment, merci à vous tous. L'OL est une formidable famille. Allez l'OL !

 

Crédits photos : ©  Olympique et Lyonnais pour la photo principale ; © Café du Commerce pour le logo du Gone d'Or ; © AFP pour les photos de joueurs.

À propos de l'auteur

Cet article a été rédigé par OL_ympique, membre du Café du Commerce OL.